Découverte de l’IoT avec une carte SODAQ Mbili

On ne présente plus les cartes Arduino et tout l’écosystème associé qui permet au bidouilleur de réaliser assez simplement et rapidement des montages électroniques relativement sophistiqués: petit robot suiveur de ligne, pédale pour guitare électronique, capteur de température, thermostat…

© conifer – flickr

En 2014 sont apparus les modules ESP8266 qui sont compatibles avec l’IDE Arduino et comportent une puce Wifi intégrée.  Cela a permit de développer facilement toute une série de petits systèmes connectés, avec beaucoup d’exemples dans la domotique: capteur de température connecté, système d’éclairage, contrôle de porte de garage…  D’un coup, le Wifi libère nos montages et nous permet de les déporter partout dans la maison tout en les connectant au monde extérieur.

Le Wifi n’est pas encore suffisant pour d’autres types d’applications hors de la maison (ou en dehors d’une zone couverte par un Wifi).  Je pense par exemple à des systèmes connectés dans l’agriculture, des systèmes de géolocalisations, dans la voiture…  Dans ces cas, la connectivité doit être assurée par un réseau mobile.

En Belgique, Orange a lancé son réseau NB-IoT qui permet de réutiliser le réseau mobile existant pour offrir un service de connectivité dédié pour l’Internet des objets, avec notamment deux caractéristiques importantes: la très faible consommation énergétique nécessaire pour un client, et la très forte couverture réseau, y compris dans des endroits jusque-là inaccessibles pour le réseau mobiles (caves, zones reculées…).

J’ai eu la chance de pouvoir tester un kit de développement rapide NB-IoT, voici le résultat. Lire la suite »