Utiliser Git et bitbucket pour écrire un livre en LaTeX (partie 2)

Dans le premier article de cette série, nous avons découvert ce qu’était un système de gestion de versions et en quoi il peut être utile dans le cadre de la rédaction collaborative d’un document en LaTeX.  J’ai expliqué également comment utiliser Bitbucket, ainsi que les concepts de base de Git: projet Git, cloner un dépôt, créer un commit.  Jusqu’à présent, je n’ai pas encore réellement abordé ce qui fait la force de Git dans notre cas d’usage: c’est l’objet de ce deuxième article.

Cette deuxième partie couvrira donc les sujets suivants:

  • affichage de l’historique du projet, et comment revenir à des versions antérieures de certains fichiers.
  • comment identifier avec une étiquette précise certaines versions du projet (par exemple, la version envoyée pour relecture aux autres collègues, la version imprimée en début d’année…)
  • comment travailler sur plusieurs versions du document en même temps (par exemple pour préparer la deuxième édition du livre tout en corrigeant les éventuelles coquilles de la première édition)

Lire la suite »

Utiliser Git et bitbucket pour écrire un livre en LaTeX (partie 1)

Pour l’enseignant en mathématique, LaTeX. est une solution élégante pour produire des documents d’une qualité typographique irréprochable.

Latex est un logiciel de composition particulièrement adapté à la production de documents scientifiques et mathématiques de grande qualité typographique. Il permet également de produire toutes sortes d’autres documents, qu’il s’agisse de simples lettres, slides ou de livres entiers. Pour ceux qui ne connaissent pas Latex et qui souhaitent le découvrir, je vous conseille la lecture du premier chapitre d’une courte (?) introduction à LaTeX.

Des notes de cours, des tests, un syllabus ou un livre de référence, cela évolue en permanence. Il faut parfois revenir en arrière sur une modification, parfois modifier légèrement un exercice, parfois écrire des parties au « brouillon » que finalement on ne conservera pas etc. Quand en plus on modifie à plusieurs le même document, les risques sont grands de se perdre dans les différentes versions de texte, voire même de perdre certaines modifications écrasées involontairement.

Le besoin se fait rapidement sentir d’un outil permettant de structurer le travail de rédaction, notamment en conservant l’historique des modifications et permettant de travailler ensemble sur un même projet, sans risque.

Lire la suite »